Bétsour Yaroum

Connaître la Hassidout

Le dévoilement du Baal Chem Tov

La Torah de la Hassidout sera divulguée par le Baal Chém Tov. Après la lutte qui opposa Yaacov à l’ange, il lui dit: »Ton nom ne sera plus Yaacov mais Israël »(Béréchit 32.28), l’intention était le prénom du Baal Chem Tov qui dans le futur recevra la lumière du secret des secrets et qui la transmettra, étape par étape, comme une chose brûlante qu’il est impossible de déplacer d’un coup, elle sera transmise en premier au Maguid de Mézéritch.
Le Maguid de Mézéritch détenait une puissance et une sainteté immense, il était l’élève émérite du Péné Yéochoua géant en Torah, dont les enseignements étaient d’une profondeur sans égale. Il a vu que son élève le Maguid de Mézéritch voulait aller chez le Baal Chem Tov car il y avait à l’époque une grande controverse à son sujet. Il lui a demandé d’aller vérifier le problème et si il s’avérait quil fallait s’éloigner de lui, alors on le repoussera.
Le Baal Chem Tov demanda au Maguid les raisons de sa venue dans sa demeure. Il lui répondit qu’il était venu voir sa sagesse et vérifier si les histoires qu’on rapporte à son sujet, sont vraies ou fausses. Le Baal chem Tov commença à lui parler de foin et de paille en lui demandant s’il avait emmené avec lui beaucoup de paille pour les chevaux. Le Maguid entendant les propos bizarres sur la paille et le foin voulut se lever et partir. A cet instant le Baal Chem Tov lui demanda de ne pas partir et de rester un peu avec lui. Puis il lui demanda d’interpréter un Maamar du « Idra »(Zohar). Le Maguid l’expliqua d’une manière vraiment exceptionnelle, il était précis sur chacun des mots, dans la Torah dévoilée il était comme un roi.
Le Baal Chem Tov lui dit alors:«Que votre honneur m’excuse, mais ce n’est pas comme cela qu’on apprend la Torah! Est-ce que tu penses que Rabbi Chimon étudiait comme ça? Il faut apprendre dans la sainteté». le Maguid fut effrayé par ces paroles et lui demanda si c’est ainsi comment faut il apprendre? Il lui répondit:Dans quelques secondes je vais te montrer comment il faut étudier. Il posa son livre, ferma les yeux et commenca à réciter la « Idra » par coeur et au moment où il dit : »Rabbi Chimon a dit », on entendit le bruit d’un grand coup. Le Baal Chem Tov ouvrit les yeux et s’aperçut que le Maguid de Mézéritch était allongé sur le sol inconscient, directement il l’a relevé et enlacé.
Après avoir retrouvé ses esprits, il lui a demandé pourquoi il s’était évanoui, il lui a répondu: Est-ce que votre honneur sait ce qui s’est passé ici ? Au moment où vous avez fermé les yeux et rappelé le nom de Rabbi Chimon, un vieil homme est apparu soudainement . Il était beau, tout de blanc vétu et il s’est tenu à côté de moi. J’ai eu peur et j’ai commencé à trembler, je ne pouvais continuer à le regarder et j’ai perdu connaissance. Le Baal Chem Tov lui dit: »Lorsque je cite Rabbi Chimon, il vient et s’assoit près de moi jusqu’à ce que je finisse de réciter le Maamar.
Ce n’est pas comme ça chez toi ? Quand tu dis « Abayé a dit », il ne vient pas chez toi ? Il lui a répondu que jamais il n’était venu chez lui. Si c’est ainsi comment tu apprends ? Nos sages ont enseigné que tout celui qui rapporte un enseignement de la bouche d’un maître, il le verra près de lui comme si il était à ses côtés. Penses-tu que nos sages plaisantent qu’Hachem nous en préserve? Il lui a répondu qu’il ne savait pas que c’était le sens littéral mais qu’il avait compris pourquoi le Rav lui avait demandé s’il avait beaucoup de paille pour que les chevaux puissent être nourris car il allait devoir rester auprès du Baal Chem Tov beaucoup de temps afin d’apprendre comment étudier.

Maamarimes

Bétsour Yaroum

La Torah de la Hassidout sera divulguée par le Baal Chém Tov. Après la lutte qui opposa Yaacov à l’ange, il lui dit: »Ton nom ne sera plus Yaacov mais Israël »(Béréchit 32.28), l’intention était le prénom du Baal Chem Tov qui dans le futur recevra la lumière du secret des secrets

Paracha Bamidbar

Dans notre Paracha Achem ordonne à Moché de partager le peuple en 4 groupes, chacun composé de 3 tribus avec pour chaque groupe un drapeau distinct autour du tabernacle.
Il est dit dans le Midrach (Bamidbar rabba 2,8) :
“Au moment où Akadoch Barouh Ouh a dit à Moché de mettre en

Paracha Nasso

Une partie de notre Paracha s’intéresse aux lois propres de la femme soupçonnée d’adultère (Sota).

Elle devait apporter un Korban Min’ha au Beth Amikdach (le korban min’ha est une offrande végétale, en fine fleur de farine, arrosée d’huile et parsemée d’encens, pouvant être présentée sous forme de farine, de

Paracha Béaaloteha

Il est écrit au début de notre paracha : “L’Éternel parla à Moïse en ces termes: “Parle à Aharon et dis-lui : Quand tu disposeras les lampes, vis-à-vis de la face du candélabre que les sept lampes doivent projeter la lumière”.
(Bamidbar 8,1-2)
Le saint et vénéré Rav Nathan Néta Shapira

Hélév Aarets

Nos maîtres les mékoubalimes ont écrit que celui qui est occupé à la prière et à l’étude de la Torah au moment du crépuscule déclenche une grande réparation dans les mondes supérieurs. Il faut savoir que le jour appartient au nom ineffaçable « Avaya » et que la nuit appartient au nom

Bétsour Yaroum

Nous n’avons pas idée de la grandeur qu’Hachem Itbarah a donnée au peuple d’Israël dans les dernières générations ! Un homme demanda au Rabbi de Loubavitch au nom de quoi il fallait étudier la Hassidout? Barouh Hachem nous avons beaucoup de Torah:La Michna, la Guémara, les Possekimes, la Kabbala, le